Swallowtail Ageha

Blog créatif, vegan & japonisant

Swallowtail Ageha
Browsing:

Étiquette : chine

Les éternels de Jia Zhang Ke

J’ai vu le dernier film, Les éternels, de Jia Zhang Ke à sa sortir et je l’attendais avec impatiente comme à chaque sortie de ses film maintenant, surtout depuis A touche of sin avec lequel je m’étais pris une vraie « claque » au cinéma ce jour là.

Avec Les éternels, le réalisateur reprends un peu de tout ses films et leurs codes, comme le contexte social et économique de la Chine contemporaine, le contexte historique et l’histoire sur une longue période (17 ans, le barrage des 3 Gorges) et les régions touchées par les crises économiques notamment le charbon, l’histoire se déroulent également dans des régions revenant souvent Shanxi par exemple, les trois gorges. Un rythme qui se veut  toujours coup de poing, un film qui mêle plusieurs genres, social, drame, beaucoup rythmé aussi par la musique.

Dans ce dernier film, on retrouve comme un mélange de ces précédents films, ce qui peut sembler un peu répétitif avec du déjà ou alors un rappel d’un cinéma propre à ce réalisateur, ce qui fait marque de fabrique, jusqu’au choix de casting avec l’actrice principale toujours excellente (Zhao Tao) rayonnante et à fond dans son rôle qui traverse les années. Malgré quelques longueurs, le film passez assez film je trouve notamment grâce au rythme alternant scènes marquantes et plus posées, pour passer d’une époque à une autre par exemple, le changement de la vie d’un personnage, une séparation, des retrouvailles…

(suite…)


Un grand voyage vers la nuit de Bi Gan

Je suis allée voir Un grand voyage vers la nuit au cinéma il y a quelques semaines, diffusé en 2D, moi qui ne m’intéresse pas vraiment au cinéma 3D j’avoue être curieuse de ce que cela aurait pu donner. J’ai cédé à ma curiosité, car on en a beaucoup parlé de ce film, on pouvait lire comme phrase d’accroche « vous n’avez jamais vu ça » ou faire référence au cinéma de Wong Kar Wai.

Je suis beaucoup moins enthousiaste car peut-être j’ai été moins réceptive à ce film et ce qu’il en dégage. J’aurais voulu être bien plus envoutée que ça, pas assez transportée bizarrement. J’ai parfois eu du mal à suivre ce rêve éveillé. Est-ce un rêve ? un souvenir ? la réalité ? Oui et non, c’est tout ça à la fois, à certains moments, impossible de savoir où se situaient les personnages. Mélancolie, nostalgie et tristesse résonnent dans ces étranges souvenirs ou rêves éveillés. Je pense qu’un second visionnage serait bien nécessaire, j’aimerais lui donner une autre chance, je suis forcément passée à côté du film.

C’est un film très sensoriel et là rien à redire, j’adore, esthétiquement parfait, l’ambiance a un coté hypnotique souvent et les sons de ce film auraient carrément pu être de l’ASMR, la pluie, les pas, le sèche cheveux, la voiture … j’y suis particulièrement attentive. Ce qui est réussi également est de nous faire entrer progressivement en même temps que les personnages au plus profond des souvenirs du personnages principal, qu’ils soient ou non réels, au fur et à mesure que la nuit tombe et fige alors le temps.

Je suis donc assez partagée sur ce film, j’aimerais le voir une deuxième fois !

(suite…)