Swallowtail Ageha

Blog créatif, vegan & japonisant

Swallowtail Ageha

Grass de Hong Sang Soo

Grass est le dernier film en date de Hong Sang Soo, je commence à être une habituée du cinéma de Hong Sang Soo car il sort à peu près un film par an que je vais voir dès qu’une sortie est programmée. Chaque année, je me dis que c’est fini, je n’irai plus voir le dernier film de HSS car c’est toujours pareil et finalement j’y retourne, et je ne m’en lasse même pas. Pourquoi ? J’aime le cinéma de HSS, tout ce qui le caractérise, que ce soit la réalisation, les personnages, les thèmes abordés, le casting, la musique utilisée ou même les génériques ! Finalement, chacun de ses films se démarque des autres mais garde son identité qui lui est propre

(suite…)

Chou-fleur et potatoes rôti au miso

J’adore utiliser les ingrédients japonais dans ma cuisine, ils relèvent le goût des aliments et donnent des saveurs des saveurs bien particulières à mes plats. Par exemple, dans cette recette j’ai utilisé du shiro miso de riz ou miso blanc qui est une pâte de soja fermentée salée. Il existe plusieurs types de miso, celui-ci est le plus doux, mon préféré. Je vous propose aujourd’hui une recette simple à réaliser et réconfortante pour l’hiver !

(suite…)

Une affaire de famille de Hirokazu Kore-Eda

Le dernier film de Hirokazu Kore-Eda est enfin sorti en salles, je l’attendais avec impatience, celui qui a obtenu la palme d’or au festival de cannes cette année ! Et alors ? oui, oui et oui, ce film mérite tellement cette palme d’or! J’aime beaucoup Kore-Eda, je trouve cependant qu’au fil des années la qualité des films est assez inégale et qu’il ne renouvelle pas beaucoup ce qui peut sembler répétitif hormis pour The Third Murder mais je n’avais pas vraiment accroché à ce changement de registre. Retour aux sources pour Une affaire de famille, comme à l’époque de Nobody Knows, où l’image de la famille japonaise est mise à mal, ce type d’histoire dont on nous parle rarement. Je m’étais habituée au rythme doux et presque contemplatif de ses films mettant en scène parfois des familles recomposées, des secrets de familles, des conflits père-fils, des familles séparées, mais avec Une affaire de famille, on sort de cette douceur pour se retrouver dans un film plus sombre et sérieux, sur un sujet grave et peu abordé dans le cinéma japonais. Au début le film se veut assez « léger », avec des touches d’humour, puis petit à petit le quotidien et la situation de cette « famille » se complique et le ton devient plus grave. Malgré les actes commis par les personnages, on s’y attache au fil de l’histoire. L’histoire de chaque personnage est par ailleurs développée au cours du film en parallèle de l’histoire de cette famille, jusqu’à la dernière partie où on découvre les secrets les plus douloureux en même temps que chacun des membres de cette famille si particulière. On retrouve une fois de plus des personnages « type » du cinéma de Kore-Eda (la grand-mère bienveillante par exemple interprétée par la regrettée Kiki Kirin bien connue dans Les délices de Tokyo). Très bon casting, avec Kiki Kirin bien sûr mais aussi Sakura Ando (Shokuzai, Love exposure) et des jeunes acteurs très justes, comme toujours ! Bref, un retour aux sources réussi pour Kore-Eda, et une palme d’or amplement méritée.

(suite…)


Bouchées chocolat orange crunchy

J’ai réalisé ces bouchées pour l’anniversaire d’un ami, cette recette est très rapide à préparer et généralement appréciée car ça croustille, c’est très chocolaté et c’est tout simple. L’association chocolat orange rappelle un peu les saveurs des fêtes en plus. (Je me suis basée sur la recette des roses des sables de Melle Pigut).

Cette recette peut être presque totalement zéro déchet, fait maison et bio car tous les ingrédients sont trouvables en vrac et la poudre d’orange peut être faite simple en faisant sécher les zestes d’oranges mangées au cours de la semaine (je rempli un bocal que je garde au frigo et à la fin de la semaine je les fais sécher à environ 70/80°C au four pendant 30 à 45 min, mais sur un radiateur ça fonctionne aussi, puis je réduis en poudre fine dans mon blender, je la conserve dans un pot en verre à l’abri de l’humidité et j’ai mon stock pour toute l’année).

 

(suite…)


Leto de Kirill Serebrennikov

Ce n’est pas souvent que j’ai l’occasion de voir un film russe au cinéma et j’aimerais en voir plus d’ailleurs, j’ai découvert LETO ce weekend et j’ai tellement aimé ! J’espère qu’il sortira en dvd, j’espère le revoir.

Je suis surtout allée voir Leto au cinéma parce que le sujet me plaisait, le thème de la musique au cinéma est un sujet que j’affectionne particulièrement, surtout lorsqu’il s’agit de musique rock/punk. L’histoire se déroulant en URSS dans les années 80 fait tout le charme du film. Le film dégage une telle énergie, et pourtant il dégage en même temps une ambiance douce, poétique et nostalgique grâce aux chansons de Viktor, un des personnages principaux. Ce film est rempli d’oppositions, un côté très rythmé face à un côté calme, un côté rebelle face à un côté plus doux et poétique, des scènes majoritairement en noir et blanc pour les moments présents face à quelques scènes en couleur pour les souvenirs filmés par le caméraman qui suit les musiciens tout au long de cette histoire et toujours cette jeunesse qui tente de s’exprimer comme elle peut malgré les limites imposées par l’état (l’exemple de la salle de rock avec un public assis et quasi statique de façon contrainte face à un groupe de rock chantant dans un langage « familier » qui se retient pour chacun de se lâcher à tout moment, toujours contraint, car aucun débordement toléré). On se retrouve souvent face à des scènes totalement irréelles et imaginaires (la scène dans les bus par exemple) où un personnages entraine le groupe à se lâcher (leur conscience ?) et nous rappelant que cette scène n’a jamais existé (mais ça aurait bien aimé), scènes illustrées souvent par des notes écrites directement sur l’écran. Original et réjouissant, totalement imprévisible, surprenant et souvent drôle. Le film a beau insérer des séquences de rêveries, l’histoire est bel et bien basée sur l’histoire d’un réel chanteur Victor Tsoï (décédé dans un accident de voiture l’âge de 28 ans) et de son groupe Kino.

(suite…)


Cake mug yaourt amande vanille

Le cake mug, ce gâteau à dévorer en solo et rapide à préparer est d’un réconfort en cette saison, indispensable !
Cette recette est sans huile et sans gluten. Le yaourt remplace à merveille l’œuf.

Vous aurez besoin de :
1 yaourt de soja nature (= 100 g)
1 c.c de purée d’amandes (blanche si possible)
1 c.s de lait d’amandes (le plus intense possible)
2 c.s de farine de millet blond
1 c.s de poudre d’amandes (blanche si possible)
1 à 2 c.s de sucre blond de canne non raffiné
Quelques pincées de vanille en poudre
1 pincée de bicarbonate de soude

La préparation :
Mélangez tous les ingrédients ensemble en commençant par les ingrédients humides puis les ingrédients secs.
Cuire 2 min environ à puissance maximale, ajuster la cuisson en fonction de la puissance de votre micro-ondes.
A déguster tiède avec un coulis de fruits ou de la confiture, et un bon petit sencha ou un thé de noël pour se mettre déjà dans l’ambiance des fêtes !
A tester : la cuisson au bain-marie.

(suite…)


Où acheter du thé japonais de qualité ?

Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager quelques boutiques de thé spécialisées dans le thé japonais, thé que j’aime tout particulièrement. Après avoir testé plusieurs boutiques, maisons de thés, marques de thés, je pense que les meilleurs thés sont ceux importés du Japon, soit on a accès à une boutique physique, soit on trouvera son bonheur grâce aux boutiques en lignes permettant d’avoir des thés japonais de bonne qualité !

Je vais donc vous présenter 4 boutiques que j’aime particulièrement.

(suite…)


Débuter le yoga chez soi

La Chrysalide

Aujourd’hui on va parler yoga ! Je pratique le yoga depuis environ 1 an et demi de façon régulière et je ne pourrais vraiment plus m’en passer. J’ai commencé le yoga grâce à des cours en vidéos sur Youtube car je ne trouvais pas de cours qui me correspondaient à Nancy à l’époque. Avant, j’ai fais 2 ans de pilates et 1 an de sport en salle, mais ça ne me convenait pas (le pilates m’a cependant beaucoup aider à m’assouplir).

J’ai donc commencé chez moi avec des vidéos, les postures de base, les vidéos spéciales débutant, au début le weekend puis quasi quotidiennement. J’ai découverts le yoga avec Yoga with Adrienne (comme beaucoup peut-être ?) grâce au « 30 days yoga ». Puis j’ai découverts d’autres professeures sur Youtube pour lesquelles j’ai eu un gros coup de coeur et qui m’ont fais beaucoup progresser grâce à une pratique régulière.

Aujourd’hui, il y a de plus en plus de cours de yoga à Nancy, différents types de yoga, je pratique donc en salle au moins une fois par semaine, je suis les cours de deux professeurs de vinyasa, tout ce que je recherchais et je suis ravie, car je peux enfin m’améliorer et progresser d’avantage.

Je vais surtout vous présenter 4 chaînes Youtube pour la pratique du yoga à domicile, que ce soit pour découvrir le yoga ou pour améliorer sa pratique ! Je les ai classées par ordre de découvertes lorsque j’ai commencé le yoga chez moi.

(suite…)


Kuzu manju à l’anko

Ce weekend c’était enfin l’occasion de tester une recette de gâteau de mon livre de Pâtisserie Japonaise de Laure Kie, comme j’avais acheté de la kuzu (fécule japonaise) en boutique bio, j’ai donc réalisé les kuzu manju, j’ai cependant remplacé la purée de fèves par de la purée de haricots azuki appelée anko car je n’avais pas de fèves. Ces petits gâteaux sont très similaires aux daifuku mochi, la différence est l’enrobage qui est fait avec de la kuzu pour le kuzu manju contre de la farine de riz gluant pour le mochi.

La liste d’ingrédients est simple : azuki et sucre pour l’anko et kuzu, sucre et eau pour l’enrobage. Ce qui est moins facile par contre c’est l’assemblage du gâteau, mais n’ayant pas l’habitude je pense qu’il faut juste prendre le coup de main et une fois qu’on a compris le « truc » ça devient plus simple ! Il faut également être patient pour faire l’anko à cause d’une cuisson très longue mais honnêtement je triche, j’utilise mon autocuiseur !

(suite…)


Dhyana EAU – Thé de méditation

J’ai récemment gagné un lot de thé et infusions Les Jardins de Gaïa grâce à Yoga Journal France, comprenant un Thé de méditation « Dhyana – Eau » et des infusions ayurvédiques « Longue vie ».

Je vais vous présenter aujourd’hui le thé de méditation.

Il s’agit d’un thé blanc aux plantes, dans une belle boîte en métal cylindrique d’une contenance de 50 g (avec couvercle hermétique interne), donc parfaitement réutilisable pour d’autres thés. Le thé est en vrac, on peut préparer 25 tasses (d’après la description).

Si vous connaissez déjà Les Jardins de Gaïa, vous savez que tous leurs produits sont bio et très engagés, je vous invite à lire plus en détail leur histoire sur leur site internet.

(suite…)