Swallowtail Ageha

Blog créatif, vegan & japonisant

Swallowtail Ageha

La Guérilla des animaux de Camille Brunel

Je n’ai pas du tout l’habitude de parler de mes lectures, déjà parce que premièrement je lis peu (mais cette année ça va changer!) et parce que je ne trouve pas toujours les mots exactes pour décrire ce que j’ai ressentis. Je me lance avec La guérilla des animaux de Camille Brunel. J’ai connu cet auteur via ses critiques de cinéma en lien avec la cause animale et quand j’ai appris qu’il avait sorti un livre, et qu’en plus le sujet m’intriguait beaucoup, je me suis lancée dans la lecture de ce livre qu’une amie m’a prêté d’ailleurs (et le suivant dont je parlerai dans un autre article, Le cinéma des animaux).

J’ai donc lu et adoré La guérilla des animaux qui raconte l’histoire d’Isaac Obermann, un militant de la cause animale et qui au cours du récit, et ce d’ailleurs dès le début, n’hésite pas à se mettre dans l’illégalité pour défendre les animaux (le 1er chapitre à Ranthambore). Au début seul et incompris (amis, famille, …) puis rejoint et soutenu (la jeunesse étudiante, des gens partout dans le monde, Yumiko, Polly…).

L’histoire est scindée en plusieurs chapitres très courts de 1 à 4 pages max. se centrant soit sur un personnage en particulier, soit un animal, du point de vue de l’humain ou de l’animal (ces points de vue là sont d’ailleurs intéressants, c’est bien l’animal qui est le centre, à travers lui nous le voyons et comment il agit, ce qu’il pense, et non par l’intermédiaire de l’humain).

Ce livre m’a impressionnée par le style d’écriture, le ton employé, le narrateur dit tout ce qu’il pense, pas de sous entendu, et franchement nécessaire, on a besoin de lire ces vérités qui dérangent pour ouvrir les yeux sur la condition animale, car l’histoire est bien d’actualité, malheureusement. J’ai été absorbée par l’histoire et j’ai lu assez rapidement (ce qui est rare pour moi), j’avais. Après, je suis peut-être plus réceptive car je suis végane depuis 5 ans et je ne suis plus à convaincre … mais lire un livre comme ça avec des vérités dites telles que les gens refusent de les entendre, peut éveiller des consciences. Mais au final en 5 ans, je continue sans cesse d’apprendre, notamment sur l’aspect du militantisme sur le terrain (dans le livre ça va bien plus loin que ça).

Ce qui est intéressant aussi c’est que l’auteur centre son sujet sur les animaux sauvages à travers le monde entier, en captivité ou dans leur état naturel, car comme il le dit bien, les associations (L214 par ex.) font déjà un beau travail pour les animaux dit d’élevage, alors Isaac lui, décide de militer pour les animaux sauvages qui sont sur le déclin et silencieusement exterminés, éléphants, baleines, rhinocéros ….

Bref, c’est un très bon livre qui oblige à réfléchir, une claque nécessaire, merci à l’auteur.

Site de l’éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 2 =